Société D'Etudes Woolfiennes

Officers / Conferences / Publications

Officers:

Christine Reynier
Christine Reynier (présidente de la Société d'Etudes Woolfiennes)
Professeur de littérature anglaise
Université Paul-Valéry-Monttpellier III
UFR des Pays Anglophones
Route de Mende
34199-Montpellier- Cédex 5
France
christine.reynier@univ-montp3.fr

Catherine Bernard (vice-présidente de la Société d'Etudes Woolfiennes)
Professeur de littérature anglaise
UFR d'Etudes anglophones
Université Paris 7 - Denis Diderot
10 rue Charles V
75004 Paris
FRANCE
bernardc@paris7.jussieu.fr

Forthcoming Conference:

June 2006: Université de Toulouse
Reading in Virginia Woolf's non-fiction (letters, diary, essays, etc.)
more information in autumn 2005.

Publications:

"Conversation in Virginia Woolf's Works", Etudes britanniques contemporaines, ed. Christine Reynier, automne 2004.
Contribution by Julia Briggs, Monica Girard, Frédérique Amselle, Daniel Ferrer, Ariane Mildenberg, Anne-Marie Smith-DiBiasio, Françoise Bort, Anna Maria Piglionica, Denise Ginfray, Liliane Louvel, Anne-Sophie Le Bail, Christine Reynier, Christine Froula. (See .pdf of contents here)
For more information on this publication, please email: publications@univ-montp3.fr or christine.reynier@univ-montp3

"Métamorphose et récit dans l'oeuvre de Virginia Woolf" (colloque de la SEW 1997) Etudes britanniques contemporaines, ed. Christine Reynier, octobre 1997. Contributions by Daniel Ferrer, Jean-Jacques Lecercle, Frédéric Regard, Michèle Rivoire, Liliane Louvel, Christine Reynier, Barbara Lambert, Chantal Delourme, Catherine Lanone, Carole Rodier, André Topia, Hubert Teyssandier.
now on line: http://ebc.chez.tiscali.fr/

"Things in Virginia Woolf's Works" (colloque de la SEW 1999) Etudes britanniques contemporaines , eds. Catherine Bernard et Christine Reynier, automne 1999. Contributions by Patricia Laurence, Carole Rodier, Liliane Louvel, Josiane Paccaud-Huguet, Pierre-Eric Villeneuve, Rachel Bowlby, Catherine Lanone, Floriane Reviron, Frédéric Regard, Catherine Bernard, Claire Joubert, Mary Ann Caws.
now on line: http://ebc.chez.tiscali.fr/

Virginia Woolf. Le Pur et l'impur. Colloque de Cerisy 2001, eds. Catherine Bernard et Christine Reynier (Rennes : Presses Universitaires de Rennes, Collection Interférences, 2002).

Présentation de l'ouvrage: Virginia Woolf. Le Pur et l'impur. Colloque de Cerisy 2001, eds. Catherine Bernard et Christine Reynier (Rennes : Presses Universitaires de Rennes, Collection Interférences, 2002).

Le rôle majeur joué par Virginia Woolf dans la littérature anglaise des années vingt et trente n'est plus à démontrer. On sait combien Mrs Dalloway, La Promenade au Phare, Les Vagues, contribuèrent à faire émerger une écriture de la modernité, une langue mouvante, labile, suspendue à la frontière de la prose et de la poésie, lovée au plus intime de la conscience.
Dans l'ombre de ces romans, le reste de son oeuvre foisonnante reste encore mal connu. Les écrits politiques de Woolf, ses nouvelles, ses essais, sa correspondance permettent cependant de voir un imaginaire littéraire et politique à l'oeuvre. De même, alors que la critique tendit précédemment à privilégier les enjeux formels et phénoménologiques de l'écriture poétique de Woolf, des études récentes ont exploré ses liens avec son contexte épistémologique et politique, les échos intertextuels ou inter-esthétiques qui s'y font entendre.
Le volume d'articles réunis ici se propose de faire le point sur ces perspectives formelles et théoriques. Il est le fruit des travaux du Colloque de Cerisy qui se tint en 2001 sur l'oeuvre de la romancière. En choisissant d'interroger les notions de "pur" et d'"impur" - notions qui font souvent retour sous la plume de la romancière - les auteurs proposent d'ouvrir un diaogue entre les textes les plus canoniques et le reste de l'oeuvre jugé longtemps mineur ou "impur", mais aussi entre des approches critiques multiples (génétique, psychanalyse, épistémologie...), toutes mises au défi par un univers littéraire paradoxal qui résiste à la synthèse et à la clôture.

Sommaire:
Avant-propos
Première partie: Poétique de l'écriture
Catherine Lanone : Le Grain de bruit: l'impureté parasite chez V. Woolf.
Michèle Rivoire : De la poésie comme impureté dans la logique de la fiction.
Nathalie Pavec : Hantise de l'impur dans Jacob's Room.
Mary Ann Caws : L'intergenre et l'entr-deux : V. Woolf à la lumière de G. M. Hopkins.
Chantal Delourme : La ponctuation dans Jacob's Room, Mrs Dalloway et To the Lighthouse.

Deuxième partie: Fiction/Vision
Françoise Bort : V. Woolf et Dante : l'enfer de Mrs Dalloway.
Sophie Marret: Divagations.
Denise Ginfray : De "pond" à "pool", ou l'esquisse d'une écriture.
Josiane Paccaud-Huguet : The Waves ou la cinquième saison du langage.
Liliane Louvel : "Oh to be silent! Oh to be a painter": "The Sisters' Arts", Virginia and Vanessa.
Christine Reynier : De l'honnêteté et de l'impureté : l'art de la nouvelle selon V. Woolf.
Christienn Froula : "A Fin in a waste of waters" : L'esthétique moderne ou la (femme) dans The Waves.

Troisième partie : Biographie/autobiographie
Frédérique Amselle : Le moi mis en mots : impureté de l'autobiographie woolfienne.
Pierre-Eric Villeneuve : Autobiographie et modernité : l'exemple de la correspondance.
Floriane Reviron : La biographie woolfienne : vers une alchimie du pur et de l'impur.

Quatrième partie : Vers l'essai.
Frédéric Regard : "X" Pour une lecture pragmatique de A Room of One's Own.
Catherine Bernard : V. Woolf essayiste ou l'écriture sans pédigrée.
Elena Gualtieri : V. Woolf : Essayiste européenne.

Cinquième partie : Table ronde: Traduire Woolf.
Adolphe Haberer : Traduire Jacob's Room.
Charlotte Bosseaux : Une étude des différentes traductions de The Waves.
èle Rivoire : Questions de traduction : le corridor des proses courtes entre Mrs Dalloway et To the Lighthouse.